Comment choisir son fuchsia ?

Le fuchsia. N’avez-vous jamais eu envie de craquer sur ces petits lampions colorés ? Mais comment savoir quelle variété est réellement faite pour vous ? Sachez qu’il existe plus de 10 000 variétés de fuchsia (que l’on retrouve parfois écrit à tort fushia vivace)

Ces petites fleurs souvent bicolores, simples ou doubles, attisent la curiosité de tous lorsqu’elles trônent au milieu des serres ou des jardineries. Cependant, il est indispensable de bien les connaître, pour choisir au mieux le fuchsia qui correspondra à vos projets.

Les fuchsias sont des plantes vivaces
cultivées comme annuelles et qui
pour la plupart sont tropicales et subtropicales.


Il faut bien faire attention aux différentes caractéristiques que propose le fuchsia. Qu’il soit rustique ou non, tubulaire ou retombant, en massif ou grimpant, l’achat d’un fuchsia suscite une bonne réflexion.  

La rusticité de la plante

La vivacité du fuchsia ne fait pas d’elle une plante rustique. En effet, la grande majorité des Fuchsia est « non rustique ». Cela veut dire qu’ils gèlent entre 0°C et -6°C. Plus fragiles, ils doivent donc être protégé du grand froid, en hiver. Vous pouvez également les rentrer à l’intérieur de votre habitation. Une véranda sera également tout à fait adéquate. Le tout est de placer le Fuchsia devant une fenêtre ensoleillée. Le Fuchsia ‘Frank Unsworth’ par exemple est un fuchsia vivace non rustique, qui peut résister à de petites intempéries.


Il existe cependant, des fuchsias vivaces qui résistent à des températures comprises entre -12°C et -20°C et peuvent être planté en pleine terre. Le ‘Royal Purple’ et le ‘Ville de Rocquencourt’ sont des fuchsias résistants au gel par exemple. Mais le plus connu et répandu pour sa rusticité reste le Fuchsia ‘Magellanica’ qui peut atteindre une très grande envergure. En effet, nous connaissons généralement, le fuchsia comme étant une plante formant un petit arbuste. Et pourtant à l’état sauvage nous les retrouvons formant de vrais arbres.


Concernant les fuchsias plantés en pleine terre, il est tout à fait possible de le protéger avec un voile d’hivernage durant les premières années. Vous pouvez également recouvrir la souche du fuchsia avec un paillage naturel, comme des feuilles mortes par exemple. Ne taillez jamais votre plante en hiver, car vous risquez de le fragiliser et de le rendre vulnérable à certaines maladies. De temps en temps, n’hésitez pas à arroser votre plante avec du purin d’orties, que vous pouvez fabriquer vous-même. Ce geste naturel et écolo permet d’éloigner certains nuisibles comme les pucerons, par exemple. Attention cependant à ne pas laisser de l’eau stagner en fond de coupelle, car le fuchsia déteste ça.

Grace à sa floraison plus longue,
le fuchsia rustique saura combler les polinisateurs
du jardin durant toute la saison estivale
.
Ce qui, à mon sens, n’est pas négligeable (puisque
le Fuchsia arrêtera sa floraison au
moment des premières gelées).

L’esthétique

illustration de Noémie

Le fuchsia nous offre une splendide profusion de fleurs à la fois délicate et spectaculaire. Cette plante très séduisante offre une cascade de fleurs simples ou doubles. La corolle (il s’agit des pétales de la fleur) contraste la plupart du temps avec le calice (l’ensemble des sépales) et sont la plupart du temps bicolores. Aussi gracieux qu’une ballerine faisant la révérence, le fuchsia vivace transforme ses corolles quand vient les premières gelées en jolis fruits charnus pourpres ou noirs (pas toujours comestibles).

Placez-le à l’ombre ou la mi-ombre, car au-delà de 25°C, le fuchsia vivace arrête de fleurir.

Il existe également des fuchsias hybrides issus de nombreux croisements ce qui permet d’obtenir différents ports, formes, fleurs et couleurs. L’hybridation permet également de parfaire la rusticité de la plante. Ainsi, de nombreux croisements entre plusieurs fuchsia rustiques sont réalisés. Comme le Fuchsia « magellanica » et le Fuchsia ‘Fulgens’ (appelé également Fuchsia x standishii) mais également entre le ‘magellanica’ et le ‘gracilis’ ou encore le ‘magellanica’ et le ‘molinae’.

La couleur des fleurs

Les fuchsias offrent une gamme de coloris extraordinaire, dans tous les tons de rouges, de blancs, de roses et de violets. Il en existe pour tous les goûts.

֎ Les rouges foncés et vermillon

֎ Les blancs et les « lilas »


֎ Les violets foncés et les aubergines

La forme des fleurs

Pour certains, la forme des calices importe plus que celle des corolles. Entre les tubulaires et les retombantes, le cœur balance. Certains s’attarderont plutôt sur deux autres types de fleurs, les simples ou les doubles. Il en faut pour tous les goûts. 

֎ Les tubulaires

Semblables à des tubes allongés très fins, les fuchsias tubulaires ont un calice prédominant, refermant secrètement la corolle en son centre. La sépale (l’ensemble des pétales) est beaucoup plus allongée.

֎ Les retombantes

Les fleurs retombantes s’apparentent à de petits lampions tous ronds. Ici la corolle est plus volumineuse que le calice. Laissant apparaître de fabuleux grelots.

֎ Les fleurs simples ou doubles

Ces deux types de fleurs, proposent deux univers différents. L’un plus lisse et doux que l’autre, qui à mon sens est plus extravagant. Esthétiquement, la robustesse de l’un (fleurs simples) s’oppose à la fragilité de l’autre (fleurs doubles).

Le port de la plante

Qu’il soit tombant, grimpant, arbustif ou rampant, le fuchsia propose de nombreuses possibilités quant à son port. Au-delà de la variété que vous avez choisie, qu’il soit en pleine terre ou en pot, cette plante promet de plaire à tous les amoureux de la nature. Sa hauteur peut en effet varier entre 30cm et 3m pour les espèces les plus rustiques.

La hauteur du fuchsia vivace, rustique ou non, dépend également de l’hiver qui a précédé. En effet, plus l’arrière-saison aura été rude, plus il faudra couper les vieux rameaux assez bas au printemps. En revanche, si l’hiver a été doux, alors il ne faudra quasiment pas faire de coupe et laisser le rameau se lignifier (c’est-à-dire qu’il va prendre une couleur marron foncé, puisqu’il se transformera doucement en bois.)

֎ Retombant

Quoi de mieux que d’habiller un porche, ou une belle entrée de maison avec un fuchsia semi retombant ou retombant Cette cascade de fleurs permet une possibilité infinie de suspensions.

֎ Grimpant ou rampant

Avec les fuchsias les plus souples, il est possible de les mener sur tiges, voire de les palisser, ce qui offre un grand choix d’utilisation que ce soit directement en terre, en massif ou en pot. Il existe également des fuchsias qui grimpent au mur, ce qui permet d’habiller une habitation de manière naturelle et colorée. Comme le Fuchsia ‘Lady Boothby’ et le Fuchsia ‘Lady in Black’ par exemple.

֎ Arbustif

Le fuchsia arbustif forme un petit arbuste buissonnant aux nombreuses fleurs colorées. Le long d’une allée ou d’une clôture, le fuchsia « magellanica » par exemple saura égayer votre jardin grâce à son port gracieux. Le Fuchsia est en général un petit arbuste avec des branches souples. On apprécie également son port compact fleurit. Ils vont se développer comme des sous-arbrisseaux. Bien buissonnant, le fuchsia “magellanica riccartonii” peut atteindre une hauteur de 1,2m après quelques années et bénéficie d’une floraison abondante.

Le fuchsia est une plante qui apprécie la compagnie des plantes dites de terre de bruyère, telles que les azalées, les hydrangeas, les camélias ou toutes les autres plantes de sous-bois.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :